Holi TeamLes vidéos d'HoliContact

Les 5 livres pour commencer 2018 !

. L’homme qui voulait être heureux, Laurent Gounelle

Ce livre, je l’avais lu en étant une petite pré ado mal dans sa peau, aujourd’hui plus mature (quoi que), sachant me poser les bonnes questions sur la vie, j’ai décidé de me relancer dans cette histoire simple, qui mêle psychologie et philosophie, mais sans se prendre la tête. Pour ceux qui ne l’auraient pas lu, voici la 4e de couv’ :

Vous êtes en vacances à Bali et, peu de temps avant votre retour, vous consultez un vieux guérisseur. Sans raison particulière, juste parce que sa grande réputation vous a donné envie de le rencontrer, au cas où… Son diagnostic est formel : vous êtes en bonne santé, mais vous n'êtes pas heureux.

. Les mains libres, Paul Eluard et Man Ray

Cette oeuvre, je sais que beaucoup d’entre vous la connaissent, déjà parce que je pense qu’on a plus besoin de présenter ces deux larrons, mais aussi, parce que peut être que comme moi, vous l’avez découvert pendant votre année de terminale, et peut être que comme moi, vous l’avez détesté quand vous faisiez vos fiches. Ma is voilà, même si cela est très personnel, j’adore la poésie, et le surréalisme, ça a été un vrai coup de coeur pour moi, plus de conventions, que la liberté, que l’art, que le plaisir. Depuis que j’ai découvert cette oeuvre, j’adore profondément le mouvement surréaliste sous toutes ses formes. Et cette oeuvre, si vous ne l’avez jamais lu/vu, est vraiment une expérience à vivre (selon moi). Mêler poésie et illustrations, si fines, si douces, et pourtant si profondes, c’est unique.

Je ne vous en dis pas plus, impossible de résumer ce recueil, libre à vous de le découvrir !

. Les sentiments du Prince Charles, Liv Strömquist

On change de registre maintenant. Une nouvelle forme de récit bien différente, la BD. Un genre que l’on met trop souvent de côté pour moi, alors je vais vous prouver que la BD peut être cool, sérieuse, déconnante et engagée ! Les sentiments du prince Charles, c’est le premier album de Liv Strömquist publié en France, et c’est une petite merveille. L'auteure part d'éléments de la pop culture (une citation du Prince Charles, la relation de Whitney Houston et de Bobby Brown, le sketch d'un humoriste, etc) pour analyser le sexisme de nos sociétés. Elle y développe un style bien à elle, qu'on retrouve aussi dans son album suivant, L'origine du monde : des dessins sobres en noir et blanc, beaucoup de texte, des références fouillées, et une bonne grosse dose d'humour piquant. Liv Strömquist porte un regard acide sur la domination masculine et elle nous régale. Je ne peux que vous recommander cet album ainsi que tous les suivants, de cette femme que j’adore pour traiter des sujets aussi contemporains et sérieux avec autant de légèreté. Parce que le féminisme, c’est d’abord un combat à mener avec le sourire !

D’ailleurs, si vous adorez le féminisme,  lisez également l’album Olympe de Gouges, de Catel et Boquet, une autre BD qui, en 500 pages, nous plonge dans la vie passionnante de cette femme qui n’hésite pas à transgresser les règles de son époque. Ou dans le même genre, Simone de Beauvoir, une jeune fille qui dérange, qui est un ouvrage qui se concentre sur les jeunes années de cette femme, qui seront décisives pour elle, pour devenir ce qu’elle fut.

La BD, c’est une manière cool et très détendue d’en apprendre plus sur des personnes aussi emblématiques.

Si cela vous intéresse, je pourrai vous faire toute une sélection de BD intelligentes et engagées dans un prochain article !

. Le maître du Haut-château, Philip K. Dick

Bon ok, pas super récent. Ce livre a été publié en 1962, mais personnellement ( et peut être honte à moi) je n’en ai pris connaissance qu’à la fin de l’année 2017. Et puis, je me suis dis que peut être que tu es dans le même cas, et que tu auras tout le temps de découvrir le prix Goncourt de 2018 dans d’autres articles. Ici, je te propose ma sélection, celle qui va me toucher pour cette année. Et voilà, je viens de boucler ce livre, et crois moi, si tu es touchée par l’Histoire, et plus précisément le XXe, alors fonce. Voilà le topo : Le maître du Haut château, est une oeuvre d’anticipation, où l’on se projette dans une passé futur, en gros “comment les choses se seraient passées si….”. Ici, comment serait le monde, si les forces de l’Axe avaient remporté la Seconde Guerre Mondiale ? L’auteur nous propose son hypothétique vision, si Hitler avait gagné, avec l’imposition de son système aux Etats Unis et puis tout ce qui s’en suit.

Ce roman, je vous le conseille vraiment. Je suis très sensible à tout ce qui touche aux deux guerres mondiales mais plus particulièrement à la seconde, avec les inhumanités qui ont eu lieu, et pour cette raison et d’autres sûrement, j’adore les oeuvres d’anticipation. Les “et si” qui peuvent nous permettre de prendre conscience que rien n’est acquis et que tout peut basculer.

. Un ruban autour d’une bombe, Maud Guély et Rachel Viné-Krupa

Là, c’est l’oeuvre que je n’avais pas du tout prévu de vous caler dans cet article. Tout d’abord, parce que j’ai déjà parlé de féminisme ici, et puis surtout car je ne la connaissais pas. Mais comme vous, je lis d’autres blogs, je me documente un peu partout, et je m’inspire. Et je suis tombée, pas plus tard qu’hier en cherchant des infos, sur CE livre. Cette oeuvre. Il s’agit là d’un essai graphique autour de la figure de la grande, de l’indémodable et la respectable Frida Kahlo. Peut être une des femmes que j’admire le plus. Cette femme à la vie si pauvre et triste (d’ailleurs si cela vous intéresse et que vous ne l’avez jamais lu, foncez lire le journal de Frida Khalo, son propre journal intime, avec textes, poèmes, rêves, et aquarelles… somptueux), cette dame qui a su renouveler les codes, les briser, et marquer, par son style, souvent qualifié d’orthopédico-androgyne (pas facile ouais). Dans cette oeuvre, deux femmes, Rachel Viné-Krupa auteure de plusieurs ouvrages et d’une thèse sur Frida, et Maud Guély, illustratrice, qui unissent leurs forces et nous offrent une balade dans la vie de Frida à travers sa garde robe, qui on le sait, était une arme.

J’ai trouvé que ce concept changeait des autres biographies que j’avais pu lire, et puis surtout vous l’avez remarqué je pense, je crois que je suis de plus en plus sensible à l’alliance texte/illustrations, j’adore mélanger les genres, les arts, qu’ils deviennent interdépendants et nous livrent encore plus de profondeur. Et là, on a une petite bombe dans les mains.

Voilà pour moi, alors bien sûr, je ne vous ai peut être pas sorti tout ce dont vous rêviez, j’ai peut être trop abordé le féminisme, et j’en suis désolée. Mais je crois que plus je grandis, plus j’évolue, et plus c’est ancré en moi, je ne supporte plus le sexisme quotidien qui nous entoure, mais au lieu de râler, je préfère me cultiver, et lutter avec le sourire. Je vous ai donc partagé ici une toute petite sélection, avec des oeuvres qui me tiennent vraiment beaucoup à coeur, mais tout cela est très personnel, alors n’hésitez pas à me demander une sélection sur d’autres genres, plus larges peut être, ou même, j’aimerai beaucoup découvrir vos livres coup de coeur, ou ceux que vous aimeriez lire, en cette nouvelle page de 2018, alors n’hésitez pas à me partager ça en commentaire ! ;)

Article rédigé par :
Bertille CHEVALLIER

Commentaires