Holi TeamLes vidéos d'HoliContact

Girl Power - On parle du féminisme

C’est en voyant la nouvelle pub H&M qui prône la diversité de la femme que j’ai eu envie de faire cet article très Girl Power.

Revenons d’abord sur cette pub que je vous mets juste en dessous au cas où vous ne l’auriez pas encore vu :

 

Ce que j’adore dans cette pub c’est vraiment cette profusion de femmes atypiquesdes beautés peu communes, ce qui les rend évidemment encore plus belles, mais aussi elles ont des origines différentesdes styles variés.

On trouve une femme au crâne rasé (Adwoa Aboha), la femme de pouvoir debout en réunion qu’elle doit dirigée face à des hommes, la femme d’âge mûre (Lauren Hutton, toujours canon à 79 ans). Il y a aussi une actrice transgenre : Hari Nef. 

Une nana assume aussi ses poils sous les aisselles. Une autre se regarde dans le miroir en sous vêtements qui laissent apparaître ses rondeurs, le sourire aux lèvres.

Alors oui, ça fait du bien de voir cette image de femme décomplexéene répondant pas aux critères de beauté d’une post bad d’insta

On ne le répétera jamais assez : toutes les femmes sont belles !

Et puis il y a aussi la musique qui accompagne ce clip She’s Lady de Tom Jones, qui chante, reprise par Jillian Hervey et qui chante : « She’s got style, she’s got grace, she’s a winner » un véritable hymne, non ? 

Séries :

Orange is the new black :

Une série qu’on ne présente plus je pense tant elle est célèbre. Si vous ne l’avez pas vu, sincèrement, n’hésitez pas une seconde ! 

À travers les murs de la prison de Litchfield on voit évoluer des femmes au passé complètement différents : milieu social, enfance, caractère pour beaucoup tous les opposent.Mais ces femmes, enfermées ici sont toutes formidables à un moment donné. Elles sont parfois fortes, et d’autres au fond du gouffre. Elles vivent comme des femmes vivraient à l’extérieur : elles sont mères ou le deviennent, amoureuses, ont le coeur brisé, veulent être des femmes d’affaires et de pouvoirs, elles veulent être séduisantes, mais aussi prouver leur ingéniosité, elles combattent leurs démons. 

The Good Wife

C’est ma série du moment. Elle raconte l’histoire de la femme d’un homme politique qui est en prison suite à un scandale politique. Malgré l’humiliation qu’elle a subit suite à cette affaire qui a été très médiatisée, elle décide de reprendre sa carrière d’avocate en main.

Au fur à mesure elle devient une femme féroce en affaire, qui prend en main son destin et détruit petit à petit son image d’épouse modèle, sous la coupe de son mari. 

Un combat d’une femme dans l’histoire : Simone Veil et l'IVG

Il y a quelque chose qui m’a particulièrement énervé cette semaine, qui a entaché la liberté des femmes de disposer de leur corps, mais qui a salit le combat d’une féministe hors norme du XXe siècle : Simone Veil.

Vous avez sans doute entendu parler de la polémique autour d’un manuel condamnant l’IVG distribué dans certaines écoles privées

Pour lire l’article complet, rendez-vous sur le site de Libération.

Mais je vous mets quand même quelques extraits de ce manuel qui parlent d’eux même. 

Donc en gros ils utilisent des termes forts comme : en avortant, on tue « 9 millions d’enfants uniques et irremplaçables » alors que lors de l’IVG cet embryon ne ressemble pas à un bébé comme sur l’image, mais bien à un amas de cellules. Au passage ils en profitent pour invoquer la religion en utilisant le « tu ne tueras point ». Scandaleux à mes yeux !

Car l’IVG en France c’est autorisé depuis 1975, et que je pense qu’il n’y a pas de raisons de le révoquer.  Et le mieux que je puisse faire c’est la laisser vous en parler à travers son célèbre discours :

 

Son combat a permis d’éviter les avortements clandestins, mais aussi les abandons, et a contribué à la libéralisation de la femme.

Tout le monde peut avoir son avis sur la question c’est évident : on a le droit, pour son propre corps, de choisir oui ou non d’un avortement. Mais choisir pour les autres ? On a la chance en France d’avoir le choix, de pouvoir accueillir un enfant au meilleur moment qu’il soit, dans le meilleur cadre familial possible et ce choix nous devons le conserver.

Les combats actuels : 

J’ai relevé cette semaine deux beaux combats complètement différents.

Dans le monde :

Le premier, c’est l’histoire d’Aziza Al-Yousef, une féministe qui vit en Arabie Saoudite.

Dans ce pays les femmes sont considérées, toute leur vie comme des mineures, sous la coupe toujours soit de leur père ou de leur mari. Elle a donc lancé une pétition pour que toutes les femmes du royaume soient enfin considérées comme des citoyens à part entière mais aussi pour qu’un âge de majorité leur soit fixé.

Un beau combat, pour ces femmes toujours sous tutelle masculine, chose qui nous paraît impensable dans des pays comme le notre.

Vous pouvez retrouver l’article complet sur le Figaro.

En France :

On passe à un registre différent. Certains ont peut être lu mon dernier « Soyons Curieux » sur le blog. Et la dernière fois, je vous parlais de la chaîne YouTube CamClash. Cette semaine une de leur vidéo a fait le buzz, notamment sur Twitter. 

 

Cette vidéo intitulée : « Taille 36, elle est trop grosse ». Elle fait écho à une loi interdisant l’emploi d’un modèle dont son poids est dangereux pour sa santé. Mais, malgré certains progrès ces dernières années le diktat de la maigreur dans le monde de la mode reste omniprésent. À travers cette vidéo nous découvrons les réactions des passants face à un photographe qui dit que sa mannequin est trop grosse. L’actrice incarnant la mannequin étant pourtant très mince... À vous de découvrir ces réactions, souvent touchantes.

J'espère que ce nouveau concept d'article vous plaît,

Je vous embrasse, 

Lisa ♡

Article rédigé par :
Lisa LAMORLETTE

Commentaires