ReportageCatégorieLocalitésContact
No items found.

DIRECT

Photo d'archive

Culture & Loisirs

« Saint-Dizier, il y a 20 ans » par le Chanoine Jacob

La Ville de Saint-Dizier prépare un programme d’animations pour commémorer la fin du centenaire de la 1ère Guerre Mondiale. De ce fait, huit cahiers manuscrits rédigés par le Chanoine Octavien Jacob ont été retrouvés.

Culture & Loisirs
Rédigé par
La rédaction
Article publié le
17/7/18

Le service des Archives de la Ville de Saint-Dizier prépare, dans le cadre du Centenaire de la 1ère Guerre mondiale, une exposition qui sera visible de septembre 2018 à février 2019. Des cahiers manuscrits relatant au jour le jour les évènements survenus pendant ce conflit, provenant des archives du Collège de l’immaculé Conception, ont été découvert aux Archives départementales de la Haute-Marne.

Ces huit cahiers manuscrits et le document dactylographié retracent le quotidien pendant cette guerre, de la mobilisation le 31 juillet 1914 au 13 novembre 1918. Du vivant du Chanoine Jacob, ils ont fait l’objet d’une publication dans le Petit Champenois entre le 7 et le 27 août 1934 sous le titre « Saint-Dizier, il y a 20 ans ».

Octavien Jacob, dit le Chanoine Jacob est né en 1864 à Brennes en Haute-Marne, a été ordonné prêtre en 1887 et nommé au collège de l’Immaculé conception de 1886 à 1897. De 1897 à 1900, il fut curé de Chatonrupt avant de réintégrer l’établissement scolaire qu’il quittera à l’arrivée des Salésiens. Il décéda en 1940 à Beaune.

Au collège de l’Immaculé conception, il occupait la mission de professeur responsable des élèves de seconde. Au cours de la Guerre, il a suivi et relaté les évènements nationaux mais aussi locaux puisqu’il a vécu « de l’intérieur » la transformation progressive du collège en hôpital militaire. Son travail s’apparente à celui d’un écrivain, riche en descriptions, évoquant le climat relationnel de l’époque.

La Ville de Saint-Dizier souhaite faire découvrir ces écrits au public en organisant des séances de lectures à voix-haute, de certains extraits, entre octobre 2018 et janvier 2019. Pour cette raison, elle recherche ses éventuels descendants pour obtenir leur autorisation et les invite à contacter le Service des Archives municipales au 03 25 07 31 21.

Partager cet article:
Réagissez a cet article !
Plus d'articles de cette catégorie