ReportageCatégorieLocalitésContact
No items found.

DIRECT

Faits Divers

Poursuite de l'opposition contre le projet CIGÉO

Il y avait plus d’un millier d’opposants au projet d’enfouissement des déchets nucléaires à Bure samedi après midi à Bar-le-Duc. Le cortège se voulait « festif » mais il a été perturbé par une centaine de casseurs cagoulés.

Faits Divers
Rédigé par
Lisa LAMORLETTE
Article publié le
26/10/18

Une centaine de casseurs à Bar-le-Duc, samedi après-midi

Selon, la préfecture, peu de temps après le démarrage de la manifestation, environ 150 personnes  sont apparues dans le milieu du cortège. Ils ont cassé les vitrines d’une société de BTP et d’une société d’expertise. Enfin, ils ont aussi tagué des murs, selon le constat d’un journaliste de l’AFP.

Puis, les casseurs s’en sont pris à deux agences bancaires. Il y a alors eu de brefs heurts avec des CRS et des gendarmes mobile, contre lesquels ils ont lancé des pierres et des fumigènes.

Trois personnes ont été interpellées pour des violences contre les forces de l’ordre, des dégradations et des jets de pierre, selon la préfète de la Meuse. De plus, elle a ajouté qu’il y avait eu six blessés du côté des forces de l’ordre, et un blessé léger du côté des manifestants. 

La tension continue entre les opposants et les forces de l’ordre

De plus, selon nos confrères de l’Est Républicain, la nuit de dimanche à lundi a été mouvementée autour de la maison de Résistance à Bure. Des gendarmes mobiles, posts près de la mairie du village de Bure, non loin du QG des opposants au projet Cigéo auraient été victimes de provocations multiples. En effet, selon le procureur de la République, Olivier Glady : « Ils ont été toute la nuit la cible de harcèlement divers avec jets de projectiles, insultes et usage de stylo laser lumineux à distance. »

Finalement, vers 4h40 du matin, un homme de 30 ans et une jeune fille de 19 ans ont été interpellés et placés en garde à vue à la brigade de gendarmerie de Void-Vacon. L’homme se serait approché des forces de l’ordre et il aurait ensuite donné des coups de pied dans le bouclier d’un gendarme. En ce qui concerne la jeune femme, des insultes diverses et un doigt d’honneur sont retenus contre elle. 

À l’issue de leur garde à vue, ils devraient ensuite être convoqués devant la justice. 

Le projet CIGÉO en quelques mots

Pour rappel, le projet cigéo, aurait pour but d’enfouir à 500m sous terre, dans un périmètre de 15m² , environ 10 000 m3 de déchets HAVL (Haute Activité à Vie Longue) et 73 500 m3 de déchets MA-VL (Moyenne Activité à Vie Longue). Le site serait placé sur la commune de Bure, un petit village de 92 habitants à la limite des départements de la Meuse et de la Haute-Marne. 

C’est un projet long et coûteux. Selon les estimations de l’ANDRA (Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs) il coûterait environ 35 milliards d’euros et la fin des travaux serait prévue pour 2156.

Partager cet article:
Réagissez a cet article !
Plus d'articles de cette catégorie