ReportageCatégorieLocalitésContact
No items found.

DIRECT

Image Philippe Desmazes/AFP

Sciences & Santé

Le "dieselgate" serait la cause de 5 000 décès par an en Europe

Selon une étude publiée lundi, le "dieselgate" serait responsable de 5 000 décès par an en Europe.

Sciences & Santé
Rédigé par
Nicolas BEL
Article publié le
11/11/17

Selon une étude publiée lundi dans la revue « Environmental Research Letters », les conséquences du scandale « DieselGate » seraient la cause de 5 000 décès chaque année en Europe. Les décès seraient en effet causés prématurément en raison d’une émission excessive d’oxyde d’azote (NOₓ, un gaz fortement toxique). Cette étude, réalisée par l’Institut Norvégien de Météorologie et l’Institut International pour l’Analyse des Systèmes Appliqués (IIASA) de Vienne, affirme en effet que ce ne sont pas moins de 425 000 décès prématurés qui sont causés par la pollution de l’air et l’exposition aux particules fines.

Parmi ces 425 000 décès, environ 10 000 d’entre eux sont directement liés aux émissions d’oxyde d’azote des véhicules diesels (environ la moitié de ces véhicules dépassent les valeurs limites en conditions de conduite). Et ce sont donc 5 000 de ces décès qui sont directement liés à ce scandale.

Suite aux aveux de Volkswagen à propos du « DieselGate », de nombreux autres constructeurs, dont Renault et Peugeot, ont été découverts à utiliser des stratagèmes frauduleux afin de faire baisser leurs émissions lors des tests d’homologation. Les pays les plus exposés étant l’Italie, l’Allemagne et la France et ce du fait du nombre de véhicules diesels en circulation sur leurs routes.

Partager cet article:
Réagissez a cet article !
Plus d'articles de cette catégorie