ReportageCatégorieLocalitésContact
No items found.

DIRECT

Photo L'Est Eclair

Faits Divers

La jeune fille au pair tuée à Londres était exploitée

Alors que ses employeurs possédaient une maison à plus d'un million d'euros, Sophie Lionnet n'avait jamais reçu de salaire.

Faits Divers
Rédigé par
Audrey TAISANT
Article publié le
9/11/17

Sophie Lionnet avait 21 ans et était originaire de Troyes. Elle était jeune fille au pair à Londres, où elle a été tuée la semaine dernière. Des voisins s'étaient inquiétés de voir mercredi dernier une épaisse fumée noire sortir du jardin du couple qui embauchait Sophie Lionnet. La police s'était alors rendue sur place, et a fait la macabre découverte du corps calciné de la jeune femme. Même si son identité n'a pas encore été confirmée, elle avait disparu depuis plusieurs jours, ce qui laisse peu de place au doute.

Ouissem Medouni, 40 ans, et Sabrina Kouider, 34 ans, nient pourtant toute implication dans la mort de leur jeune fille au pair.

Patrick Lionnet, le père de la victime, souhaite que "justice soit rendue, que ces messieurs-dames soient punis sévèrement. Ils méritent ça. Ma fille n'avait pas à finir comme ça."

Alors que plusieurs média ont affirmé que Sophie Lionnet s'était plainte de sa situation quelques jours avant son meurtre, sa famille nie avoir reçu le moindre appel de détresse. "Je n'avais pas d'appels au secours.", confie son père à nos confrère de RTL.

Cependant, selon le Parisien, la jeune femme était exploitée et ne touchait que 56 euros par mois, alors que ses employeurs étaient réputés riches. Ils vivaient d'ailleurs dans une maison estimée à plus d'un millions d'euros. Toujours selon le Parisien, Sophie Lionnet n'aurait par ailleurs jamais reçu quelque somme que ce soit.

Le procès des accusés doit s'ouvrir le 12 décembre prochain, mais ils ne devraient pas être entendus avant mars 2018, date jusqu'à laquelle ils resteront incarcérés.

Partager cet article:
Réagissez a cet article !
Plus d'articles de cette catégorie