ReportageCatégorieLocalitésContact

DIRECT

Photo: Ministère de la Défense

Sécurité

Frappes en Syrie : la BA113 sur place

Les frappes en Syrie ont été menées dans le but de détruire les réserves de produits chimiques. La France, le Royaume-Uni et les Etats-Unis ont envoyé des bombardiers.

Sécurité
Rédigé par
La rédaction
Article publié le
14/4/18

Dans la nuit de vendredi à samedi, vers 3 heures du matin, la France, le Royaume-Uni et les Etats-Unis ont frappé le régime syrien de Bachar Al-Assad.

Ces interventions font suite aux attaques chimiques effectuées sur la population syrienne ces derniers jours.

La France a estimé que la limite était franchie, et que les pays de l'ONU devaient intervenir afin de mettre la population en sécurité. Les Etats-Unis et le Royaume-Uni ont également décidé de se rendre sur place. Les bombardements ont été menés conjointement.

Le but est de mettre fin aux attaques en détruisant les réserves de produits chimiques situées à Damas, capitale officielle, et Oms, refuge du président syrien.

La France a notamment envoyé des rafales, qui ont décollé de la BA 113 de Saint-Dizier.

Le gouvernement syrien a réagi ce matin, estimant que les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni avaient violé le droit international. Le régime de Bachar Al-Assad a affirmé qu'il ne comptait pas se laisser faire, et qu'il continuerait à diriger la Syrie comme il l'entend, et que ces attaques ne "seraient pas sans conséquences".

De son côté, la Russie, alliée de la Syrie, s'est dit visée, jugeant les bombardements comme étant une "insulte" à Vladimir Poutine.

Partager cet article:
Réagissez a cet article !
Plus d'articles de cette catégorie