ReportageCatégorieLocalitésContact
No items found.

DIRECT

Faits Divers

Des chevaux saisis par la justice à Châlons-en-Champagne pour cause de maltraitance .

Hier après-midi, cinq chevaux « squelettiques » et un sixième décédé ont été saisis par la justice.

Faits Divers
Rédigé par
Vincent RICHARD
Article publié le
10/11/17

Hier après-midi, cinq chevaux en mauvaise santé et un sixième décédé ont été saisis par la justice. Dans l’après-midi de ce vendredi, la direction départementale des services vétérinaires, la police et une association de protection animale sont intervenues pour saisir les équidés, jugés «  squelettiques  », et la dépouille d’un autre. 

Professionnelle et passionnée du monde équin, leur propriétaire, peine à comprendre les faits reprochés. Elle explique travailler depuis des années à créer un lieu loin du bruit et de l’agitation, un cocon où placer les chevaux maltraités, délaissés ou malades qu’elle récupère afin de leur offrir une seconde vie.

«  Ils étaient malades. L’un est très nerveux, il ne mangeait plus, il m’avait déjà fait le coup il y a deux ans…  » 

 Plusieurs témoins jurent qu’ils étaient abandonnés.

« On ne voyait jamais personne s’en occuper. Ils étaient devenus maigres, beaucoup trop.  » 

Inquiétant au point que l’un a prévenu l’autre qui a prévenu la police qui a saisi cinq chevaux en vie... et un cadavre. La justice l’affirme, les promeneurs disent avoir "senti l’odeur" d'un animal mort , mais la jeune femme est catégorique :  "Il n’y avait pas de cheval mort. "

Nous vous rappelons que la maltraitance envers les animaux est un crime sévèrement puni par la loi. La loi différencie les mauvais traitements, les sévices graves et l’atteinte à la vie ou l’intégrité de l’animal.

L’absence de soin, les conditions de détention inadaptées ou la privation de nourriture sont punies de 750 € d’amende.

Les sévices graves ou les actes de cruauté peuvent coûter au propriétaire 2 ans de prison et 30 000 € d’amende, ainsi qu’une interdiction de détenir un animal.

Blesser un animal ou entraîner sa mort involontairement est puni de 450 € d’amende. Le caractère volontaire des faits fait grimper l’amende à 1 500 €.

Partager cet article:
Réagissez a cet article !
Plus d'articles de cette catégorie