ReportageCatégorieLocalitésContact
No items found.

DIRECT

challenges.fr

Société

Baisse du chômage : qui sont les plus concernés ?

Toutes les catégories ne sont pas concernées par la baisse trimestrielle du chômage annoncée aujourd'hui.

Société
Rédigé par
Audrey TAISANT
Article publié le
9/11/17

Les chiffres du chômage de ces derniers mois viennent d'être communiqués. En baisse, ce taux atteint maintenant 9,2%, 9,5% si on inclut les DOM.

En forte hausse depuis quelques années, le nombre de chômeurs est revenu à son chiffre de l'année 2012, où un peu plus de 2,5 millions de chômeurs étaient comptabilisés.

Actuellement, ce sont 2,81 millions de personnes (en prenant en compte les DOM) qui sont inscrites sur les listes de Pôle Emploi. En France métropolitaine, ils sont 2,65 millions, soit environ 20 000 de moins qu'au premier trimestre. Sur un an, c'est une baisse de près de 140 000 chômeurs qui s'observe.

Parmi ces 2,81 millions, 1,17 millions sont au chômage de longue durée (depuis au moins un an), même si ce nombre baisse lui aussi, avec -0,1% par rapport au premier trimestre de 2017.

Mais alors qui sont les personnes les plus touchées par le chômage ?

Contrairement à toute attente, ce ne sont pas les séniors. Les plus de 50 ans sont même ceux qui s'en sortent le mieux, avec -0,3% le trimestre dernier. La génération intermédiaire, c'est-à-dire les 25-49 ans, voit elle aussi son taux baisser, avec également -0,3% de chômage.

En revanche, les jeunes de 15 à 24 ans sont eux concernés par une hausse du taux de chômage dans leur catégorie, avec +0,9%. Le taux atteint donc 22,7%. Sur un an, il a tout de même diminué de 1,1%.

Il ne faut pas non plus oublier les personnes cherchant du travail, mais non comptabilisées par Pôle Emploi, pour diverses raisons, parmi lesquelles une recherche insuffisante, ou des refus de postes. Selon une estimation de l'Insee, ils seraient environ 1,5 million au deuxième trimestre. Un nombre en baisse d'un point de vue trimestriel (-22 000 personnes), mais en hausse sur le plan annuel (+2 000 personnes).

Les travailleurs à temps partiel subi (qui souhaiteraient obtenir un temps plein) seraient quant à eux 6,1% de la population active. Un chiffre en baisse de 0,6 point sur un an.

Partager cet article:
Réagissez a cet article !
Plus d'articles de cette catégorie