ReportageCatégorieLocalitésContact
No items found.

DIRECT

Photo L'Union

Faits Divers

Affaire Maëlys : le suspect était militaire dans la Marne

Le suspect a été militaire près de Châlons-en-Champagne avant d'être réformé pour un profil psychologique instable.

Faits Divers
Rédigé par
Audrey TAISANT
Article publié le
9/11/17

Un profil psychologique instable

Le principal suspect de l’affaire Maëlys, un homme de 34 ans, était militaire dans la Marne, à Suippes, petite commune située près de Châlons-en-Champagne. Il y a été maître-chien, entre 2002 et 2007. Il a par la suite été réformé, car il montrait un profil psychologique instable.

Il a donc monté son propre élevage canin, mais a dû cesser son activité après quelques mois. Depuis, il vivait de petits boulots en intérim. Il a principalement travaillé dans des restaurant situés autour du lac d’Aiguebelette, sondé à plusieurs reprises par les enquêteurs, qui suspectent une piste pouvant conduire à la petite Maëlys.

Il était déjà connu des autorités pour des affaires de stupéfiants, et pour l’incendie d’un restaurant dont « il n’était pas directement à l’origine », selon sa mère.

 

Une enquête complexe

Concernant l’enquête, des nouveaux éléments viennent s’ajouter. Nordahl Lelandais, le suspect, aurait inventé l’existence d’un deuxième enfant, qui aurait accompagné Maëlys à l’intérieur de sa voiture, pour vérifier si des chiens s’y trouvaient. Les enquêteurs affirment qu’en réalité, il n’y a jamais eu de deuxième enfant.

Les enquêteurs sont de plus en plus certains que Maëlys est montée seule dans la voiture du suspect, qui l’aurait emmenée dans un endroit plus ou moins éloigné de la salle des fêtes. Reste maintenant pour les gendarmes à trouver ce lieu.

 

Des parents discrets

Depuis la disparition de la fillette il y a deux semaines, les parents de Maëlys n’ont pas souhaité faire de déclaration publique. Leur avocat a donné quelques nouvelles hier, sans entrer dans les détails.

Il explique que la mère de l’enfant, dès lors qu’elle a appris la disparition, a « immédiatement cherché sa fille[…]mais aussi un homme dont le comportement pendant la soirée lui avait semblé étrange ». La mère avait remarqué la proximité dont faisait preuve le suspect envers la fillette. Lors d’une discussion qu’elles ont eu au cours de la soirée, Maëlys a expliqué à sa mère que l’homme de 34 ans était devenu son « copain ». A un autre invité du mariage qui s’était inquiété de cette relation, la petite lui avait présenté l’homme comme son « tonton ».

Selon la mère de Maëlys, l’ancien militaire n’a pas aidé aux recherches qui ont été entreprises par l’ensemble des convives dès l’annonce par le DJ de la disparition.

Partager cet article:
Réagissez a cet article !
Plus d'articles de cette catégorie